Mon crédit auto a été refusé, quels sont mes recours ?

La banque vous informe que votre demande de crédit auto est refusée. Cette nouvelle ne vous a pas plu et vous souhaitez connaître les raisons auprès de votre institution financière. Si la réponse est négative, cela ne signifie pas que la décision est définitive. Toutefois, il existe toujours des solutions qui vous permettent de sortir d’affaires.

Connaître les raisons du refus

Si la banque a refusé votre crédit auto, il est primordial de connaître les raisons qui l’ont poussée à cette décision. Cette étape vous permet de rectifier certains points sur votre dossier. Elle vous aide par la suite à soumettre une nouvelle demande de financement à la banque. Parfois, cette dernière n’attend qu’une simple correction, une explication de quelques informations ou une rectification de certaines données de votre part pour changer la donne.

Il existe en revanche des causes indéniables qui pourront mener la banque au refus de votre dossier, en l’occurrence un taux d’endettement trop élevé, profil financier inquiétant, situation professionnelle instable, durée de crédit non proportionnelle à la durée de travail.

Les mesures à prendre en cas de crédit auto refusé

Si votre crédit auto n’a pas été approuvé par la banque, vous avez le droit d’en connaître la cause. Des solutions restent toujours envisageables pour résoudre vos problèmes. Le principe est de réétudier votre dossier de prêt, prendre en compte les éléments qui ont motivé le refus et émettre un avis défavorable à la demande de prêt.

  • Essayez ensuite de changer certains paramètres comme la durée de prêt trop longue ou la mensualité trop élevée.
  • Apportez des arguments en joignant des justificatifs supplémentaires pour mettre en confiance votre institution financière.
  • Révisez votre projet en choisissant un véhicule moins cher.

Ces actions pourront améliorer vos dossiers. Outre le prix du véhicule, si votre banquier exige un justificatif de revenu pour les parfaire, n’hésitez pas à les fournir. Généralement, si votre taux d’endettement est bon, vous n’aurez aucun mal à rectifier le tir. S’il s’agit d’un surendettement, vous pouvez opter pour un rachat de crédit. Cette solution diminue votre profil risque auprès de la banque.

Crédit auto refusé partout, les autres alternatives

Si les banques primaires ont toutes refusé votre crédit auto, il reste encore quelques alternatives pour financer l’achat de votre véhicule, notamment le microcrédit. Il existe aujourd’hui des organismes qui proposent cette solution en vous empruntant de petites sommes d’argent. Un calendrier d’échéance est préétabli pour vous permettre de suivre votre remboursement. Si vous souhaitez privilégier cette solution, optez pour un véhicule d’occasion.

Ce dernier coûte beaucoup moins cher que celui acheté chez le concessionnaire. D’une manière générale, il est important de revoir votre projet à la baisse en cas de refus de votre crédit auto. La banque peut vous proposer une dernière solution comme, le prêt personnel non affecté. Il n’y a dans ce cas que quelques justificatifs à présenter et la banque ne sollicite ni facture ni bon de commande du véhicule acheté.

Profil de l’emprunteur non satisfaisant

L’établissement financier analyse votre dossier selon votre situation financière actuelle ou passée. Cette vérification est valable pour toutes les banques et varie d’un établissement à un autre. Il étudie quelques points essentiels, en l’occurrence la capacité de remboursement, la situation personnelle et les mouvements de votre compte.

Outre ces points, la banque prend aussi en compte votre âge, votre situation familiale, votre situation professionnelle et vos revenus. Toutefois, les institutions financières n’oublient pas de considérer vos charges mensuelles qui sont la base de calcul pour que vous obteniez un crédit auto. En effet, celles-ci déterminent ce que vous pouvez rembourser après amputation de toutes les dépenses.